Vers la mise en place d’une prime à l’export pour encourager les exportateurs algériens ?

Les opérateurs algériens désireux d’aller vers l’exportation de leurs produits pourraient bénéficier prochainement d’une prime à l’export. C’est en tout cas ce qu’a révélé ce dimanche 13 mai le ministre du Commerce, Said Djellab.

« On va aller, peut-être, directement vers une prime à l’export pour encourager l’exportateur », a-t-il déclaré lors de son passage sur la chaine de télévision Ennahar. « Si vous (l’opérateur) exportez tant (en termes de volume) avec un prix tant. Sur le coup du produit, au lieu de le vendre (par exemple) à 80 dollars, vous pouvez le vendre à 70 dollars et je prends 10 dollars », a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, le ministre du Commerce a expliqué que le taux de cette prime augmentera en fonction du taux d’intégration du produit destiné à l’export. « Le produit dont le taux d’intégration est important, autrement dit, un produit local avec beaucoup de valeur ajoutée. Son taux (le taux de cette prime) pourrait aller jusqu’à 15% ou peut-être 20%. Quant aux produits où l’intégration est très faible, ils bénéficieront d’un taux de 5%. L’essentiel c’est qu’il (l’opérateur) gagne », a-t-il détaillé.

Le registre de commerce en deux heures

Par ailleurs, lors d’une conférence de presse organisée au siège du Conseil de la nation en marge de l’adoption du projet de loi sur la protection du consommateur et la répression des fraudes, Said Djellab a annoncé le raccourcissement des délais de délivrance du registre de commerce pour tous les opérateurs économiques, mais aussi les citoyens.

Selon lui, tous les demandeurs d’un registre de commerce peuvent l’obtenir dans un délai de deux heures. Il suffira que le demandeur du registre aille chez un notaire pour déposer un dossier. Dès la transmission instantanée des données aux Centre national du registre de commerce (CNRC), un compte sera ouvert automatiquement auprès des services d’impôts et ceux de la Sécurité sociale, a-t-il précisé.

Le demandeur reçoit par la suite un numéro particulier qu’il utilisera pour les autres opérations, a ajouté M. Djellab.

D’après lui, 83 demandes de registres de commerce, par le biais de cette procédure, ont été faites jusque-là.

Mardi dernier, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a promis plus de soutien aux opérateurs désireux d’aller vers l’export lors de son inauguration de 51e édition de la Foire internationale d’Alger. « Nous vous soutiendrons », a-t-il lancé en direction notamment en direction d’un exposant.

Source

2 Responses

Leave a Reply

Show Buttons
Hide Buttons
Close